Actualités

2018-03-22 | Green Deal 1er anniversaire

Début 2017, les acteurs de la filière pneumatiques poids lourds rechapables signaient avec les pouvoirs publics, un engagement pour la croissance verte également appelé " Green Deal ". Le premier anniversaire de cet engagement a été célébré le 21 mars 2018 en présence de M.François Michel Lambert, Député des Bouches du Rhône, Président de l’Institut national de l’Economie Circulaire et Président du groupe d’études Économie participative et collaborative de l’Assemblée nationale.

 

Parmi les réussites notables figurent :

  • La réalisation d’une brochure pédagogique « vrai ou faux, pour en finir avec les idées reçues sur le rechapage » diffusée aux distributeurs et clients transporteurs.
  • la mise en place d’un simulateur comparant pneus de qualité (multivies) et low cost (monovie) : les clients transporteurs pourront en toute transparence comparer les pneus en fonction de leur usage et de leur(s) véhicule(s) et calculer leurs gains économiques (prix de revient kilométrique, coût de carburant et de maintenance) et environnementaux (émissions de CO2, consommation de matières premières et production de déchets). Ce simulateur est le premier outil dans le secteur des transports qui évalue la performance dans le domaine de l’efficacité matière.
  • la clarification du processus de mixage des pneumatiques entre neufs et rechapés. Les règles semblaient jusqu’àlors complexes et de nature à freiner l’acte de rechapage.
  • la mise en œuvre en 2018 de contrôles de conformité à la réglementation européenne notamment sur l’étiquetage des pneumatiques. La concurrence des pneus importés d’Asie devient déloyale lorsqu’elle ne respecte pas les règles en matière d’affichage de performance des pneus sur la consommation de carburant, les émissions sonores et le freinage sur sol mouillé.

Parmi les actions à conduire en 2018 et 2019 :

Poursuivre la réflexion sur la modulation de l’éco contribution environnementale en fonction de la rechapabilité du pneu

  • Intégrer une part de pneus rechapés dans les flottes publiques.

Les pouvoirs publics (Etat, Collectivités locales) peuvent également contribuer aux objectifs nationaux d’économie circulaire par le biais des flottes de véhicules dont ils ont la charge.

Cette proposition peut être portée à 2 niveaux :

- En France : par le projet de loi d’orientation sur les mobilités,

- En Europe : dans le cadre de la révision de la directive sur les véhicules propres (2009/33) dans les marchés publics

  • Inciter les flottes privées à rechaper leurs pneus

Les Chartes d’engagement volontaires (et labels associés) des chargeurs et transporteurs doivent évoluer. Aujourd’hui ces dispositifs portent uniquement sur un objectif de réduction de C02

Demain, ils pourraient intégrer un objectif relatif à l’économie circulaire.

Les critères seraient la réduction de production de déchets et de consommation de matières premières

 

 

Mots-cles: rechapage, poids lourds

Fichier joint: Télécharger